LA LÉGENDE DU CYCLISME JACQUES ANQUETIL

27 May 2020 Par Wijtze De Groot Histoire

Monsieur Chrono, ou Jacques Anquetil (8 janvier 1934 - Rouen, 18 novembre 1987), est une légende du cyclisme. Son surnom lui vient du fait qu'il avait remporté de nombreux prix. Il est notamment connu pour avoir été le premier à remporter le Tour de France à cinq reprises, dont quatre fois de suite. Il a été premier en 1957, 1961, 1962, 1963 et 1964.

GAGNANTS

Outre le Tour de France, il a également remporté d'autres courses cyclistes. Il a remporté deux fois le Giro d'Italia et une fois la Vuelta, le Tour d'Espagne. Il devient ainsi le premier cycliste à s'imposer dans trois grands tours et ajoute cela à son palmarès. Il a également remporté neuf fois le GP des Nations (également appelé le Grand Prix des Nations) et a établi un record du monde de temps à Milan sur la piste Vigorelli. Il parcourt 46,159 km en une heure. Avec treize podiums en trois Grands Tours, il est le détenteur du record absolu.

ÉQUIPES

Jacques Anquetil a couru pour de nombreuses équipes. Les plus importantes sont Bianchi-Pirelli, Helyett, Saint Raphaël et Bic. Dans l'équipe Helyett, il a couru pendant cinq ans, ce qui est la plus longue durée de toutes les équipes, dans les autres, il a couru pendant deux ans au maximum.

On pourrait croire que les Français aiment Anquetil, mais ils pensent que Raymond Poulidor est le meilleur coureur. Anquetil et Poulidor ont passé beaucoup de temps ensemble au cours de leurs carrières. Peu importe ce qu'Anquetil fait, peu importe combien de fois il gagne le Tour, il est toujours moins populaire auprès des fans que Raymond Poulidor. Ils ont souvent sifflé et sifflé, même après cinq victoires sur le Tour, alors que Poulidor était adoré et n'a finalement rien gagné. Ce qui est étrange, c'est que les positions étaient inversées dans le peloton, où Anquetil était le favori de tous. Bien qu'il n'ait jamais vraiment eu l'effort ou l'énergie de satisfaire ses fans, il a reçu le surnom de Maître Jacques. Un nom rarement utilisé en France, seulement par les avocats et autres.

Poulidor n'aime vraiment pas être dépeint comme "mauvais". Comme Anquetil le disait toujours aux journalistes : "Les autres coureurs ne sont pas encore prêts". Ce n'est qu'après l'arrêt du cyclisme que les deux rivaux se sont réconciliés. Et cela uniquement parce que Poulidor voulait un autographe d'Anquetil pour son fils.

Raymond Poulidor (à gauche), Jacques Anquetil (au centre) en Federico Bahamontes (à droite) sur le podium du Tour de France 1964

DOPING

La vie privée d'Anquetil est houleuse et désordonnée. Il était très honnête sur son recours au dopage, il a vécu à une époque où les drogues étaient considérées comme normales et même raisonnables. Les "drogues" n'étaient qu'un moyen de stimuler le talent qui était déjà là. Selon lui, tout cycliste devait se droguer pour progresser dans une course. Si un journaliste lui demandait ce qu'il prenait avant une course, il répondait honnêtement et le disait simplement. La plupart des cyclistes n'avaient pas cela et se cachaient derrière les faits.

Vous êtes un grand fan de cyclisme, tout comme nous ? Alors n'oubliez pas de garder un œil sur notre blog. Nous y publions régulièrement de nouvelles histoires sur les faits cyclistes, les événements marquants et les mises à jour de notre gamme de produits, qui valent vraiment la peine d'être lues ! Les maillots de Saint Raphaël, Helyett et Bic sont disponibles dans notre boutique en ligne et, bien sûr, il y a beaucoup d'autres maillots à vendre, alors jetez un coup d'œil !